Avec "Civicam", "Allo Mairie" passe à la vitesse 1314

Civicam, c'est une application de "signalement d'incivilités collaborative", un peu comme Coyote, mais à l'envers, qui envoie en un simple clic à la Police Municipale les 10 dernières secondes de vidéo enregistrées par le smartphone (seules les 10 dernières secondes sont enregistrées et sont supprimées à la fermeture de l'application). 



Le téléphone s'installe sur son support de tableau de bord (offert par la mairie), et l'application affiche la vidéo en cours d’enregistrement en fond d’écran ainsi que la vitesse à l’aide du GPS du smartphone, qui change de couleur en fonction de la vitesse, et fournirait ainsi un accessoire pratique pour les automobilistes.
La plateforme de la Police Municipale qui reçoit ces signalements les analyse, et en fonction, intervient et/ou verbalise, les coordonnées GPS de l'"incivisme" étant transmises avec la vidéo.

Les applications Coyote et Waze permettent bien d'utiliser la "solidarité" entre automobilistes pour signaler des radars et des policiers sur la route (pour mieux "ne pas" ? respecter la loi et mettre en danger la vie d'autrui ?).
Pourquoi ne pas mettre la technologie au service du civisme et du respect de la loi plutôt qu'à l'incitation au délit ?
Civicam permettrait ainsi de signaler un véhicule garé en pleine voie en sens inverse de la route pour aller acheter des cigarettes, quand le véhicule du devant grille le feu rouge, lorsqu’un chauffard zigzague dangereusement sur l’autoroute, ou tout autre type d'incivilité ou de délit, y compris des vols à l’arrachée par exemple, afin d'identifier le malfaiteur sur la vidéo. Car à Marseille, on voit en effet des choses incroyables sur la route :



Si l'on voit encore plus loin, l’application pourrait aussi permettre d’envoyer la vidéo automatiquement lorsque quelqu’un double le véhicule équipé alors que ce dernier roule déjà à la vitesse maximale autorisée ("vue" (détectée) sur les panneaux et mesurée par le GPS du téléphone).

La mise en place de cet outil implique comme je l'ai déjà évoqué la création d’une cellule dédiée au traitement de ces signalisations dans la P.M., qui créerait des emplois et pourrait être organisée à la façon d’un plateau de hotliners équipés d’ordinateurs, qui lanceraient en fonction des signalements reçus une patrouille de police ou verbaliseraient à distance en quelques clics.

On pourrait aussi imaginer reverser 10% du montant de l’amende à celui qui a signalé l’incivilité lorsqu’elle est réglée afin d'encourager l'usage de l'application, et utiliser le reste pour auto-financer cette plateforme de cyber-verbalisation, et réinjecter ce qu’il resterait encore dans le budget de la ville, la (vidéo-)verbalisation rapportant, on le sait bien, un véritable pactole à l'état.
Il faudrait par contre, en cas de 3 faux-positifs rapprochés, bloquer le compte du “civicamer” trop zélé pendant 1 semaine par exemple.

Certains ne vont pas manquer de parler de “délation” ou de comparer cela au crédit social chinois. Je parlerais plutôt de "responsabilisation" et de sous-veillance de tous au service de la sécurité de chacun, l’objectif final étant de faire baisser les incivilités (surtout routières, mais pas que), de façon massive non pas à cause de la peur du gendarme (qui aurait un coût exorbitant s’il fallait qu’ils soient présents partout comme ne cessent de le marteler nos politiques du siècle dernier), mais simplement par crainte de se faire “civicamer”.

Quoi qu'il en soit, notre proposition est de faire financer cette application (quelques milliers d'euros) par la Mairie centrale, puis de la tester sur le 13-14 pour une "Proof Of Concept" (clin d’œil aux non-anglophones ;-).
Si les tests s'avèrent concluants (vote des usagers de l'application et des citoyens du 13-14), l'application est déployée sur l'ensemble de la Ville de Marseille.

Et vous, qu'en pensez-vous ? 

Et vous Mr Ravier, qu'avez vous inventé pour améliorer la sécurité dans nos quartiers ?

 ProjetMarseille1314

Commentaires

  1. La vidéosurveillance, ce n'est pas du "flicage". C'est un moyen pour protéger nos biens, assurer notre sécurité et même la propreté de nos rues. Vous n'avez pas de caméras chez vous ? Vous n'avez pas de caméras dans votre voiture ? Article dashcam

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire